Ma maison baigne dans la nappe phréatique

Il arrive souvent qu’au printemps, certains propriétaires dont les fondations de leurs maisons ont les pieds dans l’eau, aient droit à de mauvaises surprises au sous-sol de leur résidence. Si votre maison a été construite près du niveau de la nappe phréatique et que les installations de drainage ne suffisent tout simplement pas, voici quelques informations importantes à savoir.

La nappe phréatique, qui consiste en une poche d’eau retenue par les sols et qui alimente la plupart des puits ordinaires, peut causer de sérieux problèmes d’inondations ou d’infiltrations d’eau en période de redoux hivernale ou de pluie. Lorsqu’il y a une accrue d’eau, la nappe phréatique est plus élevée et peut alors provoquer des infiltrations d’eau au sous-sol au niveau des empattements de fondation.

À certaines occasions, des pompes de puisard fonctionnant jour et nuit peuvent venir à bout d’évacuer l’eau, mais il faut savoir que cette solution est dans les faits que temporaire, puisque le problème auquel il faut faire face est récurrent. Or, si vous remplacez votre drain français et utilisez deux sortes de pompes et que l’humidité et l’infiltration d’eau sont toujours présents, ne tardez plus à faire appel à l’expertise d’un entrepreneur spécialisé en levage de fondation.

Avec une nappe phréatique élevée vient souvent un problème d’ocre ferreux

En présence d’une nappe d’eau élevée près des semelles de fondation, il y a de fortes chances que les drains, ainsi que le bassin de captation, soient contaminés par la bactérie d’ocre ferreuse. L’ocre ferreuse, aussi appelée dépôt d’ocre, prend la forme d’une matière visqueuse, un peu comme une sorte de masse gélatineuse d’un ton orangé. Cette boue d’hydroxyde de fer est en fait une réaction biochimique, se produisant au contact de l’oxygène, de l’eau, du fer, ou de ferro-bactéries, contenus dans la nappe phréatique.

On ne s’explique pas encore comment se développe ce phénomène très exactement. Mais on sait à ce jour que plusieurs facteurs peuvent accélérer sa réaction, on pense au pH du sol par exemple, ou aux endroits où les sols sont sablonneux ou silteux et la nappe phréatique, élevée. Ce qui est certain, c’est qu’en présence d’une telle matière, les dommages occasionnés par celle-ci peuvent se faire de manière assez précipitée. L’ocre ferreux ne tardant pas à colmater un drain.

Comment sortir ma maison de l’eau ?

Pour résoudre le problème de nappe phréatique élevée, la technique la plus efficace sera de surélever le bâtiment au moyen de pieux foncés, en remontant les fondations, la dalle de béton et le système de drainage au-dessus de la nappe phréatique.

Le rehaussement de la maison et de la structure sur pieux se fait habituellement en excavant le pourtour de la fondation par l’extérieur. Aux travaux de stabilisation sur pieux d’acier, s’ajouteront d’autres techniques pour renforcer l’imperméabilisation des lieux, comme le remplacement du drain français, l’installation de cheminée de nettoyage et cela combiné à la pose d’une membrane d’étanchéité sur le pourtour des fondations. Cette dernière permettra aux fondations de résister aux pressions hydrostatiques, et ainsi, de prévenir tout risque d’infiltrations.
À noter que la seule solution permanente et définitive à ce jour pour remédier aux problèmes de nappe phréatique élevée est le soulèvement de la maison sur pieux.

Symptômes de fondations construites dans la nappe phréatique

  • Fluorescence sur le mur de fondation
  • Tâche de moisissure sur le gypse
  • Taux d’humidité excessif
  • Infiltrations d’eau par les planchers
  • Drains de fondation obstrués par l’ocre ferreux (matière visqueuse et orangée)
  • Fissures dans les fondations