Les maisons individuelles sont habituellement fondées sur une semelle en béton sur lesquelles reposent les murs de la fondation. En présence d’un sol déformé, les fondations peuvent subir des mouvements susceptibles d’engendrer des dommages importants. La déformation du sol peut ainsi favoriser l’apparition de fissures ou de lézardes sur les murs de fondation et sur le revêtement extérieur. L’intérieur des maisons peut aussi subir les contrecoups de ces mouvements par l’apparition de fissures dans les cloisons, par la déformation des planchers ou encore par des difficultés avec les portes et fenêtres.

Liste des désordres causés aux bâtiments dus à l’affaissement de fondation

  • Fissures dans les fondations
  • Fissures dans le revêtement extérieur (briques, pierres)
  • Portes et fenêtres coincées
  • Déformation au niveau des poutres aux étages
  • Infiltration d’eau
  • Affaissement de la dalle de béton au sous-sol
  • Plancher pas au niveau
  • Fissure dans le plâtre du mur intérieur
  • Déformation de la toiture

Un tassement différentiel des fondations de l’ordre de quelques centimètres peut suffire à induire ces phénomènes. La décision de stabiliser le bâtiment sur pieux dépend de plusieurs facteurs tels :la différence de niveau entre un coin à l’autre du bâtiment, les désordres observés et la déformation continue. Il est possible que le mouvement de fondation se stabilise temporairement, seul l’avenir le dira.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES PIEUX